14 mars 2019

C'est leur avis

Le Brexit entraînera une perte de souveraineté

Les députés britanniques ont rejeté mardi le nouveau projet d’accord sur le Brexit négocié entre le Royaume-Uni et l’UE, après avoir déjà voté contre un premier texte le 15 janvier. Éditorialiste au Monde, Alain Frachon estime que la sortie du Royaume-Uni est difficile parce que ses élus savent que la séparation se traduira par une souveraineté diminuée, et non augmentée.

« Le Financial Times rapportait récemment une information significative. Le Brexit accompli, Londres veut négocier un accord de libre-échange avec Washington. Fort bien, ont dit les Américains, mais à une condition : vous acceptez nos poulets lavés au chlore et nos bœufs nourris aux hormones, ce dont les Britanniques n’ont aucune envie. La même revendication figure dans le dialogue commercial entre l’UE et les États-Unis. Mais jusqu’à présent, l’UE résiste, forte d’un marché de quelque 500 millions de consommateurs qui lui donne un certain poids dans la négociation. Seuls, combien de temps tiennent les Britanniques face à la demande américaine ? Qui est “souverain” dans cette affaire ? » Alain Frachon