• Manifestations pour le pouvoir d’achat. Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans différentes villes de France à l’appel de plusieurs syndicats pour réclamer davantage de pouvoir d’achat et la défense des services publics. Elles étaient 50 000 à Paris selon la CGT et 17 500 selon un décompte réalisé pour plusieurs médias par le cabinet d’études Occurrence.

  • Débat à l’Élysée. Emmanuel Macron a discuté des thèmes du grand débat national et d’autres questions de société hier soir à l’Élysée avec 64 intellectuels pendant un peu plus de huit heures. Il a défendu ses réformes et a déclaré ne pas vouloir changer la loi de 1905 sur la séparation des Églises et de l’État, comme l’avait envisagé l’exécutif en novembre.

  • La démission du cardinal Barbarin refusée. Le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon, a déclaré dans un communiqué que le pape avait refusé la démission qu’il lui avait remise hier en invoquant « la présomption d’innocence ». Il a précisé qu’il se mettrait tout de même « quelque temps » en retrait du diocèse de Lyon. Le tribunal correctionnel de Lyon a condamné le 7 mars Philippe Barbarin à six mois de prison avec sursis pour « non-dénonciation de mauvais traitements » envers un mineur entre 2014 et 2015, mais le cardinal et le parquet de Lyon ont fait appel.

  • Reporter le Brexit. La Première ministre britannique, Theresa May, a annoncé qu’elle allait demander par écrit, aujourd’hui ou demain, au président du Conseil européen, Donald Tusk, un report du Brexit, initialement prévu le 29 mars. Elle avait annoncé son intention de soumettre une nouvelle fois aux députés son projet d’accord sur le Brexit avant la réunion du Conseil européen prévue jeudi et vendredi, mais le président de la Chambre des communes, John Bercow, a déclaré hier que le gouvernement ne pouvait pas présenter aux parlementaires « la même proposition qui a été rejetée la semaine dernière avec 149 voix d’écart ».

  • Démission du président kazakh. Le président du Kazakhstan, Noursoultan Nazarbaïev, a annoncé qu’il allait quitter ses fonctions demain. Il occupait ce poste depuis la création de celui-ci en 1990, peu de temps avant la disparition de l’Union soviétique, dont le Kazakhstan faisait partie. Noursoultan Nazarbaïev a précisé que le président du Sénat, Kassym-Jomart Tokaïev, assurerait l’intérim jusqu’à la prochaine élection présidentielle, prévue en 2020.

  • Suspect arrêté à Utrecht. La police néerlandaise a arrêté hier soir le suspect de la fusillade qui a fait un peu plus tôt dans la journée trois morts et cinq blessés à Utrecht, aux Pays-Bas. Les enquêteurs ont déclaré n’avoir trouvé « aucun lien » entre le suspect et les victimes et prendre en compte « sérieusement » la possibilité que le motif des tirs soit terroriste.