• Manifestations interdites. Les manifestations de « Gilets jaunes » seront interdites demain à Paris sur les Champs-Élysées, ses abords et la place de l’Étoile ainsi que dans un périmètre incluant le palais de l’Élysée et l’Assemblée nationale, a annoncé la préfecture de police de Paris. La ministre des Armées, Florence Parly, a déclaré que les soldats de la force Sentinelle, qui seront appelés en renfort, n’effectueraient pas de mission de maintien de l’ordre, mais remplaceraient des policiers et des gendarmes sur des missions de lutte antiterroriste en dehors des zones de manifestations afin que ces derniers puissent se concentrer sur leurs tâches de forces de l’ordre.

  • Démission du maire du Havre. Le maire du Havre, Luc Lemonnier, qui a remplacé Édouard Philippe après sa nomination comme Premier ministre, a annoncé hier soir sa démission. L’édile, qui sera remplacé par son premier adjoint, est accusé par quatre femmes de leur avoir envoyé ces dernières années des photos de lui à caractère pornographique, selon une enquête diffusée ce matin par France Bleu Normandie et la cellule investigation de Radio France.

  • Tests osseux validés. Le Conseil constitutionnel a validé hier soir l’utilisation de tests osseux pour estimer l’âge des jeunes migrants en jugeant que ces examens pouvaient « comporter une marge d’erreur significative », mais que la loi les autorisant prévoyait suffisamment de garanties. Contestés par plusieurs associations pour leur manque de fiabilité, ces tests, réalisés à partir d’une radiographie (souvent du poignet ou de la main), servent à déterminer si un migrant est mineur, ce qui lui permet de bénéficier de la protection sociale à l’enfance.

  • Le chef de cabinet de Guaido arrêté. L’opposant Juan Guaido, qui s’est autoproclamé président par intérim du Venezuela en janvier, a dénoncé l’arrestation hier par les services de renseignement de son chef de cabinet, le député Roberto Marrero. Le ministre vénézuélien de l’Intérieur, Nestor Reverol, a accusé Roberto Marrero de terrorisme et d’être « directement responsable de l’organisation de groupes criminels » qui planifiaient des attaques dans le pays.

  • Retrait nord-coréen. La Corée du Nord s’est retirée du bureau de liaison intercoréen installé dans la ville nord-coréenne de Kaesong, a annoncé le vice-ministre sud-coréen de l’Unification, Chun Hae-sung, qui a dit regretter la décision. Le bureau avait ouvert en septembre pour favoriser le rapprochement entre les deux Corée.

  • Trump et le Golan. Le président américain, Donald Trump, s’est prononcé hier en faveur de la reconnaissance de la souveraineté d’Israël sur le plateau du Golan, un territoire syrien dont la partie occidentale est occupée par Israël depuis 1967. En rupture avec la position de l’ONU qui n’a jamais reconnu cette occupation, l’annonce intervient alors que le chef du gouvernement israélien, Benjamin Netanyahou, brigue un quatrième mandat consécutif lors des élections législatives prévues le 9 avril.