22 mars 2019

C'est leur avis

Les Européens divisés face à la Chine

Le président chinois, Xi Jinping, doit signer demain avec le chef du gouvernement italien, Giuseppe Conte, un protocole d’accord faisant de l’Italie un partenaire du projet chinois de « Nouvelles Routes de la soie ». Dans L’Obs, le journaliste spécialiste de la Chine Pierre Haski constate la division des 28 États membres de l’Union européenne face à la Chine [€].

« En principe, rien de tel qu’une menace pour souder une alliance. Sauf quand cette “menace” vient d’un pays qui a les poches pleines, une stratégie d’influence efficace et un coup d’avance dans la mise en œuvre de ses ambitions. […] Les 28 avancent en ordre dispersé face aux enjeux du moment : cautionner ou pas la stratégie chinoise des “Nouvelles Routes de la soie”, ce projet grandiose de réseau d’infrastructures et d’investissements financé par la Chine, le cœur de sa diplomatie d’influence ; suivre ou pas les Américains, qui ont décidé d’interdire la technologie du chinois Huawei dans les réseaux télécoms de la 5G. L’heure n’est déjà plus à trouver une position commune sur tous ces sujets, mais à limiter les divisions : à s’entendre sur un socle minimal. » Pierre Haski