• Agressions contre des Roms. Huit personnes devaient être jugées cet après-midi en comparution immédiate devant le tribunal de Bobigny, en Seine-Saint-Denis, pour participation à un groupe formé en vue de commettre des violences contre des Roms. Plusieurs agressions ont eu lieu dans le département depuis lundi contre des Roms après la diffusion sur Internet de messages clamant que des membres de cette population enlevaient des enfants à l’aide de camionnettes. La préfecture de police de Paris a déclaré mardi qu’il s’agissait de rumeurs infondées et a demandé de ne pas les relayer.

  • Départs du gouvernement. Le président de la République, Emmanuel Macron, a annoncé hier soir avoir mis fin aux fonctions de Nathalie Loiseau, ministre chargée des Affaires européennes, de Benjamin Griveaux, secrétaire d’État auprès du Premier ministre et porte-parole du gouvernement et de Mounir Mahjoubi, secrétaire d’État chargé du Numérique. La première va mener la liste du parti La République en marche aux élections européennes, tandis que les deux autres ont exprimé le souhait de se présenter aux élections municipales à Paris en 2020.

  • Désaccords sur le Brexit. Les députés britanniques ont rejeté hier soir les huit propositions alternatives au projet d’accord conclu entre le gouvernement et l’Union européenne qui faisaient l’objet d’un vote non contraignant. La proposition d’un maintien du Royaume-Uni dans l’Union douanière a été rejetée par la plus faible marge – 272 voix contre 264 – devant une proposition demandant la confirmation par un référendum de tout accord de retrait approuvé par les parlementaires.

  • Monsanto condamné. Un tribunal fédéral de San Francisco, aux États-Unis, a condamné hier soir l’entreprise d’agrochimie Monsanto à verser plus de 80 millions de dollars (plus de 71 millions d’euros) à un septuagénaire atteint d’un cancer du système lymphatique dans lequel l’herbicide fabriqué par l’industriel a été un « facteur substantiel ». Le groupe chimique et pharmaceutique allemand Bayer, qui a racheté Monsanto en 2018, a annoncé qu’il faisait appel du jugement.