3 avril 2019

Tout s'explique

La préparation de la réforme des retraites

Que souhaite le gouvernement en matière d’âge légal ?

Plusieurs ministres ont exprimé ces derniers jours leur souhait de voir débattu un report de l’âge légal de départ à la retraite pour compenser l’allongement de l’espérance de vie. « Il y a une question de savoir si on fait une réforme d’âge », a déclaré lundi Gérald Darmanin, le ministre des Comptes publics. Bruno Le Maire, le ministre de l’Économie, s’est déclaré aujourd’hui favorable à une discussion sur « l’allongement de la durée de travail ». Nommé par Emmanuel Macron Haut-commissaire à la réforme des retraites en septembre 2017, Jean-Paul Delevoye affirme pourtant le contraire. Le maintien de l’âge légal « reste fixé à 62 ans » conformément aux engagements pris avec les partenaires sociaux, a-t-il assuré le 21 mars sur France Inter. Le secrétaire général de Force ouvrière, Yves Veyrier, a menacé aujourd’hui de se retirer de la concertation sur la réforme « en l’absence de clarification » du gouvernement.

Quel est l’objectif de la réforme des retraites ?

Lors de la campagne pour l’élection présidentielle de 2017, Emmanuel Macron avait promis de remplacer les régimes de retraite actuels par un système universel, sans toucher à l’âge légal de départ à 62 ans. Selon ce nouveau système, qui mettrait fin aux régimes spéciaux de retraite (fonctionnaires, salariés d’entreprises publiques, etc.), chaque euro cotisé donne le même droit à pension quel que soit le statut, le secteur d’activité et le moment auquel il a été versé. Actuellement, les pensions sont calculées à partir des salaires des 25 meilleures années dans le privé et des six derniers mois dans la fonction publique. Chargé de préparer la réforme au nom du gouvernement, Jean-Paul Delevoye mène actuellement des concertations avec les partenaires sociaux. Le gouvernement prévoit de présenter un projet de loi en juin.

Quelle est la différence entre âge légal et âge de départ à la retraite ?

La borne légale des 62 ans, « c’est l’âge d’ouverture des droits », a expliqué Jean-Paul Delevoye le 21 mars sur France Inter. Mais les Français « partent quand ils décident que leur pension est au niveau qu’ils souhaitent ». Ainsi, certains repoussent leur âge de départ afin d’augmenter leur durée de cotisation jusqu’à toucher une retraite pleine. « En réalité les personnes sont en train de partir à 63, 64, 65 ans très naturellement dans le système actuel », constate le Haut-commissaire à la réforme des retraites. Selon la Caisse nationale d’assurance-vieillesse, l’âge moyen effectif de départ à la retraite s’est élevé à 62 ans, 8 mois et deux semaines l’an passé, soit deux mois et demi de plus que l’année précédente. Les cinq réformes votées depuis 1993 ont augmenté la durée de cotisation. La réforme de 2010 a repoussé l’âge légal de 60 à 62 ans.