• « Loi anticasseurs » partiellement censurée. Le Conseil constitutionnel, chargé de contrôler la conformité des lois à la Constitution, a censuré l’article le plus critiqué de la loi contre les violences dans les manifestations, surnommée « loi anticasseurs », qui introduisait la possibilité pour un préfet d’interdire des personnes de manifestation sur tout le territoire. L’instance estime que cet article porte une atteinte disproportionnée au « droit d’expression collective des idées et des opinions ».

  • Débat en vue des élections européennes. Le Conseil d’État, la plus haute juridiction administrative en France, a annulé les décisions du tribunal administratif de Paris rendues lundi obligeant France Télévisions à inviter Benoît Hamon (Génération.s), François Asselineau (UPR) et Florian Philippot (Les Patriotes) au débat organisé ce soir sur France 2 entre les principales têtes de liste des élections européennes ou bien à une autre émission du même type avant le 23 avril. France 2 a cependant décidé de maintenir leur participation au débat organisé entre 12 têtes de liste.

  • Macron en Corse. Emmanuel Macron participait cet après-midi à un débat avec des maires à Cozzano en Corse, quinzième et dernière rencontre avec des élus organisée dans le cadre du grand débat. Le président du conseil exécutif de l’île, Gilles Simeoni, et celui de l’Assemblée de Corse, Jean-Guy Talamoni, ont boycotté la réunion.

  • Levothyrox. Selon une étude franco-britannique publiée dans la revue scientifique Clinical Pharmacokinetic, près de 60 % des patients pourraient ne pas réagir de la même manière à la nouvelle et à l’ancienne version du Levothyrox, médicament pris par plus de 2,5 millions de malades de la thyroïde en France. Le changement de formule du médicament commercialisé par le laboratoire allemand Merck fait l’objet de plaintes en justice en France, premier pays où a été introduite la nouvelle version.

  • Implants mammaires interdits. L’agence française de sécurité du médicament ANSM, un organisme public, a interdit « par mesure de précaution » plusieurs modèles d’implants mammaires soupçonnés de favoriser une forme rare de cancer des ganglions lymphatiques chez les femmes qui les portent. La décision, prise « face à l’augmentation significative depuis 2011 » des cas de cancer, concerne 27 % des prothèses vendues en 2018 en France selon l’ANSM.

  • Conférence des évêques. Éric de Moulins-Beaufort, 57 ans, archevêque de Reims, a été élu hier président de la Conférence des évêques de France en remplacement, à compter du 1er juillet, de Georges Pontier, 75 ans. Il est notamment l’auteur d’un long article sur les abus sexuels dans La Nouvelle Revue de théologie en janvier 2018 cherchant à répondre à la question « Que nous est-il arrivé ? ».