• Demande de report du Brexit. La Première ministre britannique, Theresa May, a demandé dans une lettre envoyée au président du Conseil européen, Donald Tusk, un nouveau report du Brexit au 30 juin, alors que la date a déjà été repoussée du 29 mars au 12 avril. Elle avait déjà adressé à l’UE une telle demande le 20 mars, mais les dirigeants européens avaient consenti un délai plus court.

  • Manifestations en Algérie. Des centaines de milliers d’Algériens défilaient cet après-midi dans plusieurs villes, exigeant des changements dans le pays, malgré la démission du président Abdelaziz Bouteflika le 2 avril. Selon plusieurs sources locales, la mobilisation garde la même dynamique que lors des précédents vendredis.

  • Tensions en Libye. Le maréchal Khalifa Haftar, qui dirige une force baptisée Armée nationale libyenne contrôlant l’est du pays, a ordonné hier soir à ses troupes, stationnées à 27 kilomètres de la capitale, Tripoli, de prendre la ville, siège du gouvernement d’union nationale, reconnu par l’ONU et qui contrôle le reste du territoire. Le Conseil de sécurité de l’ONU a prévu de tenir ce soir une réunion sur le sujet.

  • États-Unis et Yémen. La Chambre des représentants américaine, à majorité démocrate, a voté hier une résolution demandant que les États-Unis arrêtent tout soutien à la coalition militaire dirigée par l’Arabie saoudite dans la guerre au Yémen. Une résolution similaire a été adoptée en décembre par le Sénat, contrôlé par les Républicains. Donald Trump, le président américain, a néanmoins la possibilité de bloquer la mesure en exerçant son droit de veto.

  • Amiante. La Cour de cassation, la plus haute juridiction judiciaire en France, a jugé que tous les salariés ayant été exposés à l’amiante peuvent demander réparation à leur employeur au titre du préjudice d’anxiété, situation d’inquiétude permanente face au risque de développer une maladie liée à ce composant. Jusqu’à présent, l’indemnisation de ce préjudice était limitée aux salariés ayant travaillé dans un certain nombre d’établissements énumérés dans une loi de 1998.

  • Débat en vue des élections européennes. Selon l’institut d’études Médiamétrie, 1,9 million de téléspectateurs ont suivi le débat diffusé hier soir sur France 2 entre 12 têtes de liste des élections européennes prévues le 26 mai. Les candidats, qui ont chacun présenté un objet symbolisant leur rapport à l’Union européenne, ont débattu pendant plus de trois heures.