8 avril 2019

Ça alors

Une « zone à ultra basses émissions » inaugurée à Londres

La ville de Londres, au Royaume-Uni, a inauguré aujourd’hui une « zone à ultra basses émissions », afin de limiter la pollution de l’air. Les véhicules à moteur diesel de plus de quatre ans et les véhicules à moteur à essence de plus de 14 ans devront désormais s’acquitter d’une taxe de 12,5 livres (14,5 euros) par jour s’ils veulent circuler sur ce territoire de 21 km2 situé dans le centre de Londres. Son montant sera de 100 livres (116 euros) pour les camions et les autocars. Cette mesure s’ajoute au péage urbain de 11,5 livres (13,4 euros) qui existe déjà dans la même zone depuis 2003 pour lutter contre les embouteillages. Cette taxe remplace la « toxic charge », une mesure moins restrictive créée en octobre 2017, qui avait introduit des premières mesures de lutte contre la pollution. La mairie espère pouvoir réduire ainsi de 45 % la pollution de l’air dans cette zone et prévoit de l’étendre à la quasi-totalité de la ville en octobre 2021.