10 avril 2019

Ça se chiffre

Les inégalités de revenus en Europe et aux États-Unis

Le Laboratoire sur les inégalités mondiales, un centre de recherche basé à l’École d’économie de Paris, a publié la semaine dernière une étude sur les inégalités de revenus dans 38 pays d’Europe. Il y note que les 1 % ayant les plus hauts revenus avant impôt ont vu leur rémunération augmenter plus vite que la moitié la plus modeste de la population, même si les inégalités de revenus sont bien moindres qu’aux États-Unis où elles se sont nettement accrues. « Les pays européens ont réussi à générer une bien plus forte croissance des revenus les plus bas », écrivent les auteurs de l’étude qui notent que le revenu moyen avant impôts de la moitié la plus modeste de la population européenne était 40 % plus élevé en 2017 par rapport à 1980 tandis qu’il était « essentiellement le même » aux États-Unis. Les États-Unis parviennent toutefois à réduire les inégalités de revenus grâce aux impôts et aux transferts sociaux, selon l’étude.