• Synthèse du grand débat. Le Premier ministre, Édouard Philippe, a présenté lundi une synthèse du grand débat national organisé à l’initiative du gouvernement du 15 janvier au 15 mars pour répondre au mouvement des « Gilets jaunes ». Édouard Philippe a déclaré retenir des contributions citoyennes quatre orientations qui « font globalement consensus parmi les contributeurs » : « une immense exaspération fiscale », « une exigence de fraternité, de proximité, de lien quotidien », « une exigence démocratique » et une « exigence climatique ». Emmanuel Macron a prévu d’annoncer des mesures concrètes mi-avril.

  • Législatives en Israël. Le Likoud, le parti du Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, a remporté les élections législatives organisées mardi. Il obtient 36 sièges à la Knesset, le Parlement israélien, soit un de plus que la coalition centriste Bleu et Blanc menée par l’ancien chef d’état-major de l’armée israélienne Benny Gantz et l’ancien présentateur de journal télévisé Yaïr Lapid. Les partis de droite avec lesquels le Likoud avait formé une coalition pour gouverner lors de la précédente législature cumulent suffisamment de sièges pour conserver la majorité au Parlement. S’il parvient à les réunir de nouveau, Benjamin Netanyahou pourra obtenir un cinquième mandat de Premier ministre, le quatrième consécutif.

  • Destitution du président soudanais. Le ministre soudanais de la Défense et vice-président, Awad Ahmed Benawf, a annoncé jeudi la destitution du président, Omar el-Béchir, au pouvoir depuis un coup d’État en 1989, ainsi que l’instauration d’un « conseil militaire de transition ». Mobilisés depuis le 19 décembre, des milliers de Soudanais sont depuis l’annonce restés massés devant le quartier général des Forces armées soudanaises à Khartoum, la capitale du pays, pour réclamer le départ de la junte et ce, malgré l’instauration d’un couvre-feu. Awad Ahmed Benawf a annoncé hier soir à la télévision qu’il renonçait à diriger le conseil militaire de transition et qu’il laissait sa place au général Abdel Fattah Abdelrahman Bourhan.