15 avril 2019

Tout s'explique

Négociations commerciales autorisées entre l’UE et les États-Unis

Sur quoi l’Union européenne va-t-elle négocier avec les États-Unis ?

Le Conseil de l’UE, qui réunit les ministres des États membres en fonction des sujets, a autorisé aujourd’hui la Commission européenne, la branche exécutive de l’UE, à entamer des négociations commerciales avec les États-Unis sur deux points. Le premier porte sur la réduction des droits de douane sur les biens industriels et le second sur des mesures pour faciliter le processus permettant aux entreprises de rendre leurs produits conformes aux normes de l’UE et des États-Unis. Ces négociations suivent l’engagement pris en juillet par le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, et le président américain, Donald Trump, de renforcer les liens économiques entre l’UE et les États-Unis. Selon une analyse économique menée par la Commission européenne, la suppression des droits de douane sur les biens industriels augmenterait les exportations de l’UE vers les États-Unis de 8 % d’ici 2033 et de 9 % dans le sens inverse.

Pourquoi la France s’y est-elle opposée ?

La France a voté contre l’autorisation de ces deux mandats à la Commission européenne. Elle est le seul pays de l’UE à avoir adopté cette position. La Belgique s’est abstenue. Les décisions en matière commerciale se prennent à la majorité qualifiée (au moins 55 % des États membres représentant au moins 65 % de la population de l’UE). La voix française n’était donc pas indispensable. Emmanuel Macron a justifié cette position sur Twitter par des motifs écologiques. Il a ainsi lié le refus français à la décision de Donald Trump en juin 2017 de sortir son pays de l’accord de Paris sur le climat, signé en 2015. En septembre 2018, lors de son discours à l’Assemblée générale de l’ONU, Emmanuel Macron avait invité tous les pays membres à refuser de signer des accords commerciaux avec « les puissances qui ne respectent pas l’accord de Paris » sur le climat.

Quelle est la nature des relations commerciales entre l’UE et les États-Unis ?

L’UE et les États-Unis sont l’un pour l’autre les premiers partenaires commerciaux. Leurs relations commerciales représentent plus de 1 000 milliards de dollars, selon la Commission européenne. La balance commerciale, c’est-à-dire la différence entre le montant des exportations et des importations, est favorable à l’UE. Elle représentait 139 milliards d’euros en 2018, contre 65 milliards d’euros en 2008, selon la Commission européenne. En 2013, l’UE et les États-Unis ont entamé des négociations sur un accord prévoyant la création d’une zone de libre-échange transatlantique connu sous le nom de TTIP. Celles-ci ont finalement été suspendues en raison de nombreux désaccords. Pour corriger la balance commerciale déficitaire des États-Unis vis-à-vis de l’UE, Donald Trump a augmenté l’an dernier les droits de douane sur les importations d’acier et d’aluminium en provenance de l’UE.