16 avril 2019

C'est leur avis

Des ambiguïtés françaises indéfendables

Le média d’investigation Disclose a révélé hier que des armes de fabrication française étaient utilisées dans le conflit au Yémen. Pour le chroniqueur de France Inter Pierre Haski, cette enquête souligne l’hypocrisie derrière laquelle la France ne peut plus se cacher concernant ses livraisons d’armes.

« Nous n’avons pas, en Europe, le cynisme cash d’un Donald Trump qui, après l’assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, soulignait qu’il ne fallait pas mettre en danger 100 milliards de dollars de ventes d’armes à l’Arabie saoudite. Mais dans les faits, nous n’en sommes pas très éloignés. […] En Europe, le débat a été vif, notamment en Allemagne qui a annoncé un embargo sur les livraisons d’armes, sous pression du parti social-démocrate allié à la CDU d’Angela Merkel, mais la France a tenu bon en affirmant que ses armes n’étaient pas employées dans le conflit. […] Dans les cercles français de la défense, la position allemande était très critiquée, mais les ambiguïtés françaises exposées au grand jour rendent cette indignation peu vertueuse et indéfendable. » Pierre Haski