• Petits-déjeuners à l’école. Le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, et la secrétaire d’État auprès de la ministre de la Santé, Christelle Dubos, ont lancé ce matin un dispositif visant à offrir le petit-déjeuner aux élèves d’écoles situées dans des territoires défavorisés afin de les aider à se concentrer en classe. Initiée dans 25 départements, la mesure doit être généralisée en septembre et concerner jusqu’à 100 000 enfants, ont-ils précisé.

  • Affaire Fillon. L’ancien candidat à l’élection présidentielle François Fillon et son épouse ont été renvoyés vendredi devant le tribunal correctionnel, a révélé aujourd’hui Le Monde. Le parquet financier avait ouvert une enquête en janvier 2017 après la publication par Le Canard enchaîné d’un article affirmant que Penelope Fillon avait été rémunérée pendant huit ans comme assistante parlementaire de son mari, puis du suppléant de celui-ci, sans véritablement effectuer ce travail.

  • Affrontements en Irlande du Nord. La Nouvelle IRA, un groupe paramilitaire rejetant les accords de paix de 1998 en Irlande du Nord et souhaitant l’unité irlandaise, a admis dans une déclaration au quotidien The Irish News sa responsabilité dans la mort de la journaliste Lyra McKee. Cette dernière a été tuée jeudi soir par balle alors qu’elle suivait une opération de police dans la ville nord-irlandaise de Derry-Londonderry. Le parti politique Saoradh, proche de la Nouvelle IRA, avait revendiqué les tirs vendredi.

  • Journalistes condamnés. La Cour suprême birmane a rejeté le recours de deux journalistes birmans de l’agence de presse Reuters condamnés en janvier en appel à sept ans de prison pour avoir enfreint la loi sur les secrets d’État. Wa Lone et Kyaw Soe Oo avaient été arrêtés alors qu’ils enquêtaient sur le massacre de 10 membres de la minorité musulmane des Rohingyas lors d’une opération de l’armée en 2017. Les deux hommes, ainsi que leurs collègues de Reuters, ont été primés la semaine dernière par le prix Pulitzer, une récompense américaine dans le domaine du journalisme, pour avoir documenté les expulsions et les meurtres de Rohingyas en Birmanie.

  • Les États-Unis et le pétrole iranien. Le président américain, Donald Trump, a annoncé hier qu’il ne renouvellerait pas les exemptions qui permettent jusqu’au 2 mai à huit pays, dont la Chine, l’Inde et la Turquie, d’acheter du pétrole iranien sans encourir de sanctions américaines. Ces exemptions avaient été accordées lorsque les États-Unis ont réintroduit en novembre des mesures interdisant aux entreprises d’importer du pétrole depuis l’Iran.