• Attentats au Sri Lanka. Le président du Sri Lanka, Maithripala Sirisena a déclaré que Zahran Hashim, dirigeant du groupe islamiste sri-lankais National Thowheeth Jama’ath auquel les autorités attribuent la responsabilité des attentats de dimanche, était mort en perpétrant l’une des attaques. Les autorités ont revu à la baisse hier soir le nombre de victimes, de 359 morts selon le dernier bilan à 253 morts, en raison de chiffres inexacts fournis par les morgues.

  • Ford visé par une enquête. Le constructeur automobile américain Ford a annoncé dans un document boursier faire l’objet d’une enquête pénale du département américain de la Justice sur les émissions polluantes de ses voitures. En septembre, des employés du groupe avaient signalé des erreurs dans les données communiquées aux autorités, poussant l’entreprise à mener une enquête interne et à informer l’Agence américaine de protection de l’environnement.

  • Manifestation en Algérie. Pour le 10e vendredi consécutif, plusieurs dizaines de milliers de personnes ont défilé en Algérie pour poursuivre le mouvement de contestation qui a débuté en février après l’annonce de la candidature d’Abdelaziz Bouteflika à l’élection présidentielle et qui a perduré après sa démission pour réclamer un changement de « système ». Cette semaine, cinq hommes d’affaires algériens ont été arrêtés pour corruption et le patron du groupe pétrolier public Sonatrach a été limogé.

  • Pôle emploi. Le nombre de demandeurs d’emploi sans aucune activité (catégorie A de Pôle emploi) en France métropolitaine était de 3,39 millions fin mars, soit 0,7 % de moins qu’au trimestre précédent, selon des chiffres publiés aujourd’hui par le ministère du Travail. Au total, le nombre de demandeurs d’emploi en catégories A, B et C, incluant également les personnes ayant effectué une activité réduite, reste stable sur le trimestre, avec 2 200 personnes en moins, et recule de 0,4 % sur un an.