• Législatives en Espagne. Le Parti socialiste ouvrier espagnol, auquel appartient le chef du gouvernement Pedro Sanchez, a remporté dimanche les élections législatives avec 28,7 % des voix et 123 sièges sur 350 au Congrès des députés, soit 39 de plus qu’en 2016. Il lui manque toutefois 53 sièges pour atteindre la majorité absolue. Il devra donc conclure des alliances avec d’autres partis afin de former le prochain gouvernement après les élections européennes.

  • Mobilisation au Venezuela. Les manifestations organisées mercredi au Venezuela à l’appel de l’opposant Juan Guaido, reconnu président par intérim par une cinquantaine de pays dont les États-Unis, n’ont pas obtenu le soutien des généraux fidèles au régime et se sont conclues par des échauffourées ayant causé la mort de quatre personnes. Juan Guaido a malgré tout appelé jeudi le peuple à manifester « en paix » aujourd’hui devant les bases militaires du pays pour demander à l’armée de cesser son soutien au président Nicolas Maduro.

  • Urgence climatique au Royaume-Uni. Le Parlement britannique a approuvé mercredi une motion déclarant « une urgence climatique et écologique », devenant le premier pays à adopter un tel texte. La motion demande au gouvernement d’atteindre la neutralité carbone avant 2050, alors que l’objectif actuel est de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 80 % par rapport à leurs niveaux de 1990.