6 mai 2019

Ça alors

Des problèmes identifiés dès 2017 sur les Boeing 737 Max

Le constructeur aérien Boeing a reconnu dimanche avoir détecté dès 2017 des dysfonctionnements dans les systèmes d’alerte de ses avions 737 Max. Le signal d’alerte en question doit permettre d’avertir les pilotes lorsqu’une sonde transmet des informations erronées. Les ingénieurs de l’entreprise américaine avaient conclu à l’époque que ce problème « n’avait pas d’incidence négative sur la sécurité ou l’exploitation de l’avion ». Aucun des deux Boeing 737 Max 8 de Lion Air et Ethiopian Airlines qui se sont écrasés en octobre 2018 et mars 2019 n’était équipé du système d’alerte, proposé en option payante. L’enquête sur le crash de l’appareil de Lion Air a révélé en mars que le système de stabilisation de l’avion l’avait placé en piqué après avoir reçu des informations erronées d’une sonde défaillante et que les pilotes ne connaissaient pas la procédure leur permettant de reprendre manuellement les commandes de l’appareil.