10 mai 2019

C'est leur programme

Le programme des Patriotes

Depuis lundi, nous vous présentons les programmes des principales listes en lice pour les élections européennes du 26 mai.

  • Nom de la liste. Ensemble Patriotes et Gilets jaunes : pour la France, sortons de l’Union européenne !
  • Tête de liste. Florian Philippot
  • Programme

« Frexit ». La liste présentée par Les Patriotes et l’association Jaunes et Citoyens issue du mouvement des « Gilets jaunes » explique que les candidats qu’elle espère envoyer au Parlement européen seront « des avocats acharnés de la sortie de la France de l’UE ». Elle estime dans son programme que « l’Union européenne ne se change pas de l’intérieur car il faudrait l’unanimité des États membres ». La liste entend ainsi mener une politique de « patriotisme économique contre le libre-échange intégral et la concurrence déloyale ». Elle souhaite sortir de la zone euro et adopter une nouvelle monnaie nationale. Le fait que le Rassemblement national (ex-Front national) ne défende plus un abandon de l’euro est une des raisons qui ont poussé Florian Philippot à quitter le parti de Marine Le Pen en septembre 2017.

Économie. La liste menée par Florian Philippot estime que l’Union européenne a imposé à la France une politique d’austérité « qui se traduit très concrètement par la fermeture d’hôpitaux, de lignes de trains, d’écoles, de casernes » et que quitter l’UE permettra d’y mettre fin. Le programme des Patriotes prévoit de nationaliser le système bancaire « qui n’aide pas assez l’innovation et les TPE » (très petites entreprises). Il accuse l’Union européenne d’exiger des États membres des privatisations et « la libéralisation de pans entiers de l’économie ». Sur son site internet, la Commission européenne explique que le statut public ou privé d’une entreprise ne relève pas de l’UE, mais que le droit européen prévoit l’ouverture à la concurrence de services nationaux, comme ceux du transport ferroviaire, sans empêcher une entreprise détenue à 100 % par un État membre d’y participer.

Immigration. La sortie de l’Union européenne est également présentée comme « le seul moyen de retrouver des frontières nationales ». Le programme précise : « Sans frontières nationales, impossible d’avoir une politique de lutte contre l’immigration massive efficace, comme le montre l’exemple de l’Italie où, en dépit de paroles “fortes” du gouvernement italien, les chiffres de l’immigration ne changent quasiment pas ». Le nombre d’arrivées de migrants en Italie est cependant passé de 119 369 en 2017 à 23 370 en 2018 et il est de 812 pour les quatre premiers mois de 2019, selon l’Organisation internationale pour les migrations, l’organisme des Nations unies chargé des migrations.

Environnement. La liste se prononce en faveur d’un « modèle agricole respectueux de l’environnement, des animaux, des agriculteurs et des consommateurs ». Elle explique ainsi rejeter la politique agricole commune (PAC) de l’Union européenne et « son modèle hyper-productiviste inadapté à la France, à ses exploitations familiales ou de taille moyenne ». La France est le premier pays bénéficiaire de la PAC avec 9,1 milliards d’euros par an sur la période 2014-2020. Le programme des Patriotes prévoit la mise en place d’une « agriculture sans produits chimiques en cinq ans » et la suppression totale des taxes sur les produits de l’agriculture biologique. « Une telle ambition suppose de se protéger des productions étrangères ne supportant pas les mêmes normes et exigences environnementales », conclut la liste.