• EuropaCorp en difficulté. EuropaCorp, la société française de production et de distribution de films et de séries de Luc Besson, a annoncé hier soir avoir été placée en procédure de sauvegarde par le tribunal de commerce de Bobigny pour une durée de six mois. Cette procédure doit lui permettre de poursuivre son activité en procédant à un « assainissement » de sa situation financière, l’entreprise ayant enregistré des pertes ces trois dernières années, dont un résultat net négatif de 82,5 millions d’euros pour l’exercice 2017-2018.

  • Transition au Soudan. Le procureur général du Soudan a annoncé hier soir l’inculpation de l’ancien président du pays, Omar el-Béchir, pour le « meurtre de manifestants » lors des rassemblements qui ont conduit à sa destitution le 11 avril. Le Conseil militaire de transition qui lui a succédé au pouvoir a annoncé hier un premier accord sur la transition politique entre les généraux et les organisations ayant mené la contestation. Il a dénoncé l’intervention cette nuit d’« éléments non identifiés » qui ont tué plusieurs manifestants devant le quartier général de l’armée pour « saboter les négociations », selon lui.

  • Condamnation pour Bayer. Un tribunal californien a condamné hier soir le groupe de chimie allemand Bayer à verser plus de 2 milliards de dollars à un couple qui accusait l’herbicide Roundup d’avoir provoqué leurs cancers. Il s’agit du troisième jugement, depuis août, condamnant l’entreprise au sujet du Roundup, produit par l’entreprise agrochimique américaine Monsanto que Bayer a rachetée en juin.

  • Couvre-feu au Sri Lanka. Le gouvernement sri-lankais a déclaré aujourd’hui un couvre-feu dans tout le pays pour faire face à une série d’attaques contre des mosquées, des maisons et des commerces tenus par musulmans qui ont provoqué la mort d’un homme hier. Le pays connaît des tensions interreligieuses depuis qu’il a été touché le 21 avril par plusieurs attentats, en particulier contre des églises, revendiqués par le groupe État islamique.