23 mai 2019

Ça peut servir

Rédiger ses souhaits concernant sa fin de vie

La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a appelé mardi les Français à rédiger leurs souhaits de fin de vie pour que « ne se reproduise pas » le cas de Vincent Lambert, un homme dans un état végétatif, dont la famille se dispute autour de son maintien en vie ou non. Si vous avez plus de 18 ans, vous pouvez rédiger vos directives anticipées pour préciser vos souhaits concernant votre fin de vie, comme refuser qu’on vous maintienne artificiellement en vie dans le cas où vous auriez définitivement perdu conscience. Ce document guidera les médecins si vous ne pouvez plus exprimer vos volontés. Ces directives peuvent être scannées et consignées dans votre dossier médical partagé, un dossier numérisé géré par l’Assurance maladie. Il est possible de modifier vos volontés à tout moment. En l’absence de directives anticipées, les médecins doivent recueillir le témoignage de la personne de confiance, si vous en avez désigné une, ou celui de votre famille.