• Victoire des nationalistes en Inde. Le BJP, le parti nationaliste hindou du Premier ministre indien sortant Narendra Modi, a remporté 303 des 545 sièges de la chambre basse du Parlement indien à l’issue des élections législatives organisées du 11 avril au 19 mai, selon les résultats définitifs publiés aujourd’hui. Sa coalition cumule 352 sièges contre 92 pour la coalition menée par le Congrès national indien, le parti de la famille Nehru-Gandhi qui a longtemps dominé la vie politique indienne.

  • Députés indépendantistes suspendus. Le bureau de la chambre des députés espagnols a suspendu aujourd’hui quatre députés indépendantistes catalans élus lors des législatives d’avril bien qu’ils soient en prison. Ils sont incarcérés pour l’organisation en 2017 d’un référendum d’indépendance déclaré illégal par la justice espagnole.

  • Assange inculpé. Le département américain de la Justice a annoncé hier avoir inculpé l’activiste australien Julian Assange, cofondateur du site de diffusion de documents confidentiels WikiLeaks, pour violation d’une loi anti-espionnage lors de sa diffusion en 2010 de documents confidentiels américains. Le lanceur d’alerte Edward Snowden, réfugié en Russie après avoir révélé en 2013 les pratiques des agences de renseignement américaines, a déclaré que le département de la Justice venait de « déclarer la guerre » au journalisme.

  • Trump et la présidentielle de 2016. Le président des États-Unis, Donald Trump, a signé hier soir une ordonnance demandant aux services de renseignement du pays de coopérer pleinement avec le procureur général, William Barr, qui dirige le département de la Justice, dans son audit de l’enquête sur des soupçons de collusion avec la Russie pendant l’élection présidentielle de 2016. Donald Trump a affirmé à plusieurs reprises que sa campagne avait été espionnée.

  • Rallye en difficulté. Rallye, la maison-mère du groupe de distribution Casino, a annoncé hier soir son placement en procédure de sauvegarde, ce qui doit lui permettre de maintenir ses emplois et d’assurer l’apurement de son passif. « Les filiales opérationnelles, Casino et Go Sport, ne sont pas concernées » par la procédure, a précisé le groupe dans un communiqué.