• Condamnation de djihadistes français. Un tribunal de Bagdad, en Irak, a condamné hier et aujourd’hui quatre djihadistes français à la peine de mort pour leur appartenance au groupe État islamique. Le ministère français des Affaires étrangères a déclaré que la France avait manifesté aux autorités irakiennes son opposition à la peine capitale, tout en rappelant son souhait que les adultes détenus en Irak soient jugés par la justice de ce pays.

  • Colis piégé à Lyon. Quatre personnes, dont le suspect principal d’un attentat au colis piégé qui a fait 13 blessés légers vendredi en fin d’après-midi à Lyon, ont été interpellées aujourd’hui et placées en garde à vue. La section antiterroriste du parquet de Paris a ouvert une enquête pour tentative d’assassinats en relation avec une entreprise terroriste.

  • Projet de fusion Renault-Fiat Chrysler. Le constructeur automobile italo-américain Fiat Chrysler Automobiles a proposé ce matin au groupe Renault une fusion à parts égales. Le conseil d’administration de Renault, convoqué ce matin, a déclaré qu’il allait « étudier avec intérêt l’opportunité d’un tel rapprochement », qui formerait un géant mondial combinant plus de 15 millions de véhicules par an en prenant en compte l’alliance de Renault avec les japonais Nissan et Mitsubishi.

  • Chancelier évincé en Autriche. Les deux principales formations d’opposition autrichiennes, le parti social-démocrate et le parti d’extrême droite FPÖ, ont voté aujourd’hui une motion de défiance renversant le chancelier autrichien, Sebastian Kurz. Ce dernier avait perdu sa majorité parlementaire après avoir annoncé il y a un peu plus d’une semaine la fin de sa coalition avec le parti d’extrême droite FPÖ, à la suite de la diffusion d’une vidéo compromettante.

  • Élections en Belgique. Les nationalistes flamands du N-VA sont arrivés en tête des élections fédérales organisées hier en Belgique avec 25 sièges sur 150, soit huit de moins qu’en 2014. Les trois autres partis – de centre droit – qui formaient la coalition au pouvoir jusqu’au retrait du N-VA en décembre sont également tous en recul. La formation d’extrême droite séparatiste Vlaams Belang devient la troisième force du Parlement en passant de 3 à 18 sièges, derrière le Parti socialiste (20 sièges).

  • Politique et justice. La justice roumaine a condamné aujourd’hui Liviu Dragnea, le président du Parti social-démocrate au pouvoir en Roumanie, à trois ans et demi de prison ferme à l’issue de son procès en appel pour détournement de fonds publics. Liviu Dragnea n’avait pas pu occuper le poste de Premier ministre après la victoire de son parti aux législatives de 2016 en raison d’une condamnation avec sursis dans une autre affaire.