31 mai 2019

Ça alors

JPMorgan dédommage des pères pour discrimination

La banque américaine JPMorgan a accepté de verser 5 millions de dollars à des salariés pères pour mettre fin à une action collective en justice inédite pour discrimination au congé parental. En juin 2017, un employé de la banque, Derek Rotondo, ensuite imité par d’autres salariés hommes, avait déposé plainte pour s’être vu refuser le même congé que celui accordé aux mères. Après la naissance de chacun de ses deux enfants, il avait demandé un congé de 16 semaines, prévu par la banque pour le « parent principal ». JPMorgan le lui avait refusé au motif qu’il n’était octroyé qu’aux mères, sauf si celles-ci avaient repris le travail ou étaient en incapacité de s’occuper de l’enfant. Derek Rotondo n’avait obtenu qu’un congé de deux semaines accordé au « coparent ». Après le dépôt de la plainte, la banque était revenue sur sa décision et avait décidé d’accorder le statut de parent principal aux hommes comme aux femmes.