• Délai pour la déclaration de revenus. Le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, a annoncé qu’il accordait un délai de 48 heures, jusqu’à jeudi soir minuit, pour que les contribuables des départements dont le numéro est supérieur à 50 puissent déclarer leurs revenus de 2018. Le site des impôts a été saturé hier soir en raison d’un grand nombre de connexions simultanées, plus de 4 millions de personnes ayant cherché à y déposer leur déclaration, selon le ministre.

  • Crédits immobiliers. Les taux des crédits immobiliers en France se sont établis en mai en moyenne à 1,29 %, selon le baromètre publié aujourd’hui par l’Observatoire Crédit Logement CSA, qui analyse chaque mois les taux des prêts immobiliers. « Ils s’établissent maintenant au niveau le plus bas jamais constaté », commente l’organisme.

  • Investissements étrangers. La France a été le deuxième pays le plus attractif d’Europe en matière d’investissements étrangers en 2018 avec 1 027 projets d’investissements directs, selon un baromètre publié aujourd’hui par le cabinet d’études EY. La France reste derrière le Royaume-Uni (1 054 projets), mais passe devant l’Allemagne (973) pour la première fois depuis 2009.

  • Chômage dans la zone euro. Le taux de chômage dans la zone euro a atteint 7,6 % en avril, selon des chiffres publiés aujourd’hui par l’office européen de statistiques Eurostat, qui précise qu’il s’agit du niveau le plus bas depuis août 2008, au début de la crise financière mondiale. La France est, avec un taux de 8,7 % l’un des quatre pays (sur 19) au-dessus de la moyenne, avec l’Italie (10,2 %), l’Espagne (13,8 %) et la Grèce (18,5 % en février).

  • Dissensions gouvernementales en Italie. Le président du Conseil italien, Giuseppe Conte, a menacé hier soir de démissionner si le Mouvement 5 étoiles (M5S, antisystème) et la Ligue (anti-immigration), dont il dirige le gouvernement de coalition, ne pratiquaient pas une « collaboration loyale ». Le rapport de forces s’est inversé entre les deux formations après les élections européennes où le M5S, premier parti à la Chambre des députés italienne, n’a obtenu que 17 % des voix contre 34 % pour la Ligue.

  • États-Unis et Royaume-Uni. Le président des États-Unis, Donald Trump, a déclaré aujourd’hui à Londres, où il a entamé hier une visite d’État, qu’il espérait que son pays conclurait un « accord commercial très très substantiel » avec le Royaume-Uni lorsque celui-ci aura quitté l’Union européenne. La Première ministre britannique, Theresa May, qui doit quitter formellement son poste vendredi avant d’assurer la transition avec son successeur, prévue le 20 juillet, a appelé à construire un « partenariat économique plus large entre le Royaume-Uni et les États-Unis ».