• Finances italiennes. La Commission européenne a recommandé aujourd’hui l’ouverture d’une procédure de déficit excessif contre l’Italie en raison du niveau de sa dette qui s’est élevée l’an dernier à 131,2 % du PIB, soit plus du double de la limite autorisée (60 % du PIB). L’ouverture d’une telle procédure, qui nécessite une consultation des États membres, contraint le pays visé à fournir un plan de mesures correctives accompagné d’un calendrier précis de leur mise en œuvre, sous supervision étroite de la Commission.

  • Répression au Soudan. Le Comité central des médecins soudanais, une organisation soutenant le mouvement de contestation au Soudan, a publié aujourd’hui un bilan selon lequel la répression menée depuis lundi par les militaires contre les manifestants rassemblés depuis plusieurs semaines dans la capitale a fait 60 morts et 326 blessés. Dans un communiqué publié hier soir, les pays européens membres du Conseil de sécurité de l’ONU ont estimé que l’annonce du Conseil militaire au Soudan « de cesser les négociations, de nommer un gouvernement et d’appeler à des élections dans un délai trop court » était « très préoccupante ».

  • Manifestation à Prague. Plus de 120 000 personnes ont défilé hier soir à Prague, la capitale de la République tchèque, pour réclamer la démission du Premier ministre, Andrej Babis, accusé d’avoir indûment perçu des subventions européennes dans un rapport préliminaire de la Commission européenne dévoilé samedi par plusieurs médias tchèques. Au pouvoir depuis décembre 2017, Andrej Babis a fondé en 2011 l’Action des citoyens mécontents, un parti de centre droit libéral, dont l’un des principaux axes est la lutte contre la corruption.

  • Perquisitions chez Gérard Collomb. Des perquisitions ont été menées ce matin au domicile du maire de Lyon, Gérard Collomb, ainsi qu’à la mairie de la ville, selon des informations du Parisien et de l’AFP. Elles s’inscrivent dans le cadre d’une enquête préliminaire ouverte par le Parquet national financier sur des soupçons de détournement de fonds publics au profit de son ex-compagne, Meriem Nouri.

  • Reconstruction de LR. Le président du Sénat, Gérard Larcher, a annoncé hier soir à l’issue d’une réunion du bureau politique de son parti, Les Républicains (LR), que ce dernier organiserait « dès ce mois de juin » plusieurs conventions aux échelons local, départemental et régional, avant la tenue d’une « grande convention nationale en octobre » afin de « proposer une grande alternative aux Français ». Gérard Larcher n’a pas précisé la date à laquelle serait choisi le prochain président de LR, un poste vacant depuis la démission dimanche de Laurent Wauquiez.

  • Affaire Ghosn. Le conseil d’administration du constructeur automobile français Renault a déclaré hier soir que l’audit interne mené sur RNBV, la filiale commune de Renault et de Nissan, avait identifié 11 millions d’euros de dépenses suspectes engagées par l’ancien dirigeant Carlos Ghosn. Ce dernier a été mis en examen au Japon pour avoir minoré ses revenus auprès des autorités boursières de Tokyo de 2010 à 2018 et avoir imputé à Nissan des pertes réalisées dans le cadre de placements personnels.