11 juin 2019

C'est leur avis

En finir avec le temps de travail

Olivier Babeau, président du centre de réflexion français Institut Sapiens, estime dans Les Échos que la notion de temps de travail, toujours présente dans le débat public, n’a plus de pertinence et que les entreprises doivent y renoncer.

« Compter les heures a un grand avantage : cela permet de comparer toutes les activités humaines entre elles. Mais ce faisant on associe des choses sans rapport du point de vue de la stricte efficacité. La durée dit bien peu de la contribution réelle d’un individu à une organisation. […] La focalisation sur ce critère, devenu clef d’évaluation implicite de la valeur ajoutée par un individu, a enfanté les deux plus grandes plaies dont nos entreprises aient à souffrir : les réunions et le présentéisme. […] Il revient aux entreprises de comprendre qu’à l’ère numérique le temps passé doit devenir une variable d’évaluation mineure au profit de la fixation d’objectifs clairs par le management et d’une profonde autonomie dans la fixation des rythmes et des méthodes. Le travail doit être abordé sous l’angle de sa qualité et non de sa quantité. » Olivier Babeau