• Report du brevet des collèges. Les épreuves du brevet des collèges, qui devaient se dérouler jeudi et vendredi, sont reportées à lundi et à mardi prochains en France métropolitaine en raison de la canicule prévue jusqu’à la fin de la semaine, a annoncé cet après-midi le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer. Météo-France a placé aujourd’hui 53 départements du centre et de l’est de la France en vigilance orange pour la canicule.

  • Enquête de l’IGPN. Le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, a saisi aujourd’hui l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) après une opération de police organisée pour interrompre un concert dans le cadre de la Fête de la musique à Nantes, qui a provoqué samedi matin la chute d’au moins 14 personnes dans la Loire. Un jeune homme de 24 ans présent sur place est depuis porté disparu.

  • Carrefour en retrait en Chine. Le groupe français Carrefour a annoncé hier qu’il cédait 80 % de ses parts dans Carrefour Chine à l’entreprise chinoise de distribution Suning.com, pour 620 millions d’euros. Présent dans le pays depuis 1995, Carrefour possède en Chine un réseau de 210 hypermarchés et 24 magasins de proximité, mais il est confronté depuis plusieurs années à une baisse continue de ses ventes.

  • Cyberattaques américaines contre l’Iran. Le ministre des Télécommunications iranien a assuré ce matin sur Twitter que les États-Unis avaient lancé des cyberattaques contre des systèmes de défense iraniens, mais qu’aucune n’avait réussi, tandis que plusieurs médias américains avaient rendu compte de telles attaques ce week-end. « Ce que demandent les États-Unis à l’Iran est simple : pas d’armes nucléaires et en finir avec le financement du terrorisme », a déclaré aujourd’hui Donald Trump, le président américain, sur Twitter.

  • Élections en Mauritanie. Mohamed Ould Ghazouani, ancien ministre de la Défense de Mauritanie soutenu par le président sortant, a été élu hier à la tête du pays dès le premier tour avec 52 % des suffrages, selon les résultats officiels. Les quatre candidats de l’opposition ont dénoncé hier soir lors d’une conférence de presse commune de « multiples irrégularités ».