24 juin 2019

Ça alors

Mobilisation contre le Premier ministre tchèque

Plus de 250 000 personnes se sont réunies hier à Prague, en République tchèque, pour demander la démission du chef du gouvernement, Andrej Babis, selon l’ONG Million de moments pour la démocratie, à l’origine du rassemblement, ainsi que d’après l’opérateur de télécommunications T-Mobile, après analyse des données issues de son réseau. Il s’agit de la plus grande manifestation dans le pays depuis la chute du communisme en 1989. Après avoir fait fortune dans l’agroalimentaire, Andrej Babis a été nommé à la tête du gouvernement fin 2017 par le président de la République après les législatives remportées par son parti. Il a été mis en examen en avril pour des soupçons de détournement de 2 millions d’euros de fonds européens. Il a exclu hier de démissionner.