• Fortes chaleurs. Météo France a placé les départements de l’Hérault, du Gard, du Vaucluse et des Bouches-du-Rhône en vigilance rouge à la canicule de vendredi 10h à samedi 6h, une première en France depuis la mise en place de la vigilance canicule en 2004. Des établissements scolaires sont actuellement fermés dans 225 communes, selon le ministère de l’Éducation nationale. La circulation différenciée sera maintenue demain dans Paris et sa petite couronne, Marseille, Lyon, Villeurbanne, Grenoble, Annecy et Strasbourg.

  • Ponts fragiles. Au moins 25 000 ponts en France sont « en mauvais état structurel » et « posent des problèmes de sécurité », sur les « 200 000 à 250 000 ponts gérés par l’État et par les collectivités territoriales », selon les conclusions dévoilées aujourd’hui d’une mission d’information du Sénat créée à la suite de l’effondrement du pont Morandi de Gênes en août 2018. La mission sénatoriale appelle l’État à consacrer plus de moyens à l’entretien de ces édifices.

  • G20 et climat. Le président de la République, Emmanuel Macron, a assuré hier soir lors d’un discours devant la communauté française à Tokyo, au Japon, que la France ne signerait pas de déclaration commune à l’issue du sommet du G20 si elle ne « parle pas de l’accord de Paris » et ne défend pas « l’ambition climatique ». Le sommet du G20, qui réunit les dirigeants des 20 principales puissances économiques de la planète, se déroulera demain et samedi à Osaka.

  • Attentat à Tunis. Deux attentats-suicides ont eu lieu en milieu de journée à Tunis, la capitale tunisienne, le premier à proximité d’une voiture de police et le second près d’un commissariat. Le ministère de l’Intérieur a fait état d’un premier bilan d’un mort et huit blessés. Un attentat-suicide avait déjà visé les forces de police à Tunis en octobre, faisant 20 blessés.

  • Nouveau risque détecté sur les 737 Max. La direction de l’aviation civile des États-Unis a déclaré hier avoir identifié un nouveau « risque potentiel » affectant les avions 737 Max de Boeing, sans en préciser la nature, et avoir demandé à l’entreprise aéronautique américaine de le « réduire » pour que l’interdiction de vol qui frappe l’appareil puisse être levée. À la suite de deux accidents impliquant des Boeing 737 Max 8 de compagnies indonésienne et éthiopienne, tous les appareils de ce type sont interdits de vol par les autorités de sécurité aérienne.

  • Migrants bloqués en mer. Le navire Sea-Watch 3 d’une ONG allemande patiente au large de l’île italienne de Lampedusa, après avoir forcé hier l’interdiction d’entrée dans les eaux territoriales italiennes pour tenter de débarquer les 42 migrants à bord depuis le 12 juin. « Personne ne débarque à moins que quelqu’un ne s’occupe de les emmener à Amsterdam, à Berlin ou à Bruxelles », a réagi sur Facebook Matteo Salvini, le vice-président du Conseil italien.