• Attaques en Éthiopie. Des attaques commises entre samedi et lundi dans l’Amhara, une région du nord de l’Éthiopie, ont fait des « dizaines de morts », selon les autorités, dont cinq hauts responsables politiques. Le bureau du Premier ministre a qualifié ces événements de « tentative de coup d’État » contre le gouvernement de l’Amhara. Plus de 250 personnes ont été arrêtées en lien avec ces assassinats, a déclaré jeudi soir une équipe gouvernementale chargée d’enquêter sur ces événements.

  • Fortes chaleurs en France. Le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a annoncé lundi dernier le report à lundi et mardi prochains, en France métropolitaine, des épreuves du brevet des collèges qui devaient se dérouler hier et avant-hier, en raison de la canicule. Le record de chaleur en France métropolitaine a été relevé à Gallargues-le-Montueux, dans le Gard, avec 45,9 °C hier après-midi, a annoncé Météo-France. Le précédent record (44,1 °C) datait de la canicule de 2003. Environ 4 000 écoles ont été fermées hier, selon le Premier ministre, Édouard Philippe.

  • Sanctions américaines. Le président des États-Unis, Donald Trump, a signé lundi un décret mettant en place des sanctions à l’encontre du Guide suprême de l’Iran, Ali Khamenei, et de plusieurs de ses collaborateurs, en représailles au drone américain abattu le 19 juin par l’Iran. Cette décision leur interdit « d’utiliser le système financier américain ou d’accéder à leurs actifs aux États-Unis ». Lors de l’ouverture hier matin au Japon du sommet du G20, qui réunit les dirigeants des 20 principales puissances économiques de la planète, Donald Trump a déclaré que les États-Unis n’avaient « aucune contrainte de temps » pour résoudre les tensions avec l’Iran.

  • Politique climatique. Le Haut Conseil pour le climat, une instance consultative indépendante, a estimé dans un rapport remis mardi au Premier ministre que les actions engagées par l’État français restaient « insuffisantes » pour respecter les engagements pris dans le cadre de l’accord de Paris en 2015. Il affirme que l’objectif de neutralité carbone en 2050, soit l’équilibre entre les émissions de CO2 et leur élimination de l’atmosphère, « est techniquement réalisable, mais implique une transformation profonde de l’économie et de la société à grande échelle ».

  • Grève chez les pompiers. Sept syndicats représentant plus de 85 % des sapeurs-pompiers professionnels de France ont déposé mercredi un préavis de grève débutant le jour même et se prolongeant jusqu’au 31 août. Les organisations demandent une augmentation de leur rémunération et un « recrutement massif » de sapeurs-pompiers sous le statut de fonctionnaire. Tenus d’assurer un service minimum, les grévistes doivent se contenter de brassards ou d’inscriptions sur les casernes et les véhicules.

  • Avis défavorable pour l’homéopathie. La Haute autorité de Santé (HAS), une autorité publique indépendante, a publié hier un avis dans lequel elle conclut à une « efficacité insuffisante » des médicaments homéopathiques pour qu’ils soient « proposés au remboursement ». À la demande du ministère de la Santé, la HAS explique avoir procédé à l’analyse de plus d’un millier de ces médicaments actuellement remboursés à 30 % par la Sécurité sociale en consultant les données scientifiques des 20 dernières années, soit plus de 1 000 études. La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, à qui il revient de prendre une décision de déremboursement, a déclaré à plusieurs reprises qu’elle se conformerait à l’avis de la HAS.