3 juillet 2019

Ça se chiffre

Le trafic internet en France

L’Arcep, l’autorité de régulation des télécoms, a publié la semaine dernière son rapport annuel sur l’état d’Internet en France. Elle y note la forte part des plateformes vidéo comme Netflix et YouTube, propriété de Google, dans le trafic internet. Netflix et Google en représentent à eux deux près de 40 %. Suivent Akamai, une société qui met à disposition des entreprises des serveurs de cache permettant d’afficher plus rapidement leurs contenus, et le réseau social Facebook. Pour faire face à l’importance du trafic qu’engendre en particulier la consommation de vidéo, les grandes entreprises du numérique se dotent d’infrastructures « comme des câbles sous-marins ou la possibilité d’installer des serveurs chez les opérateurs », a expliqué le président de l’Arcep, Sébastien Soriano, au site spécialisé 01net. « Pouvoir se déployer à cette échelle n’est pas donné à tout le monde. Cela leur permet de distancer les autres », analyse-t-il.