• Manifestations à Hong Kong. Plusieurs dizaines de manifestants hostiles au gouvernement hongkongais, auquel ils reprochent sa proximité avec les autorités chinoises, se sont introduits de force dans le parlement lundi et ont réclamé le départ de la dirigeante de l’exécutif de cette région administrative spéciale chinoise. Le quotidien chinois Global Times, qui suit la ligne du Parti communiste, a appelé mardi à une « politique de tolérance zéro » vis-à-vis des personnes ayant envahi le parlement. La police hongkongaise a annoncé jeudi avoir procédé à une dizaine d’arrestations.

  • Nucléaire iranien. Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a déclaré lundi que son pays avait dépassé la limite de réserves d’uranium enrichi imposée par l’accord de 2015 qui avait conduit à une levée des sanctions internationales prises contre le pays. La France, l’Allemagne, le Royaume-Uni, la Russie et la Chine, parties prenantes à l’accord, ont demandé mardi à l’Iran de continuer à le respecter malgré le retrait l’an dernier des États-Unis et le retour de sanctions américaines.

  • Nominations pour l’UE. Les chefs d’État et de gouvernement de l’Union européenne se sont mis d’accord mardi sur les noms de quatre personnalités qu’ils souhaitent voir occuper les principaux postes de l’UE, dont l’Allemande Ursula von der Leyen pour la présidence de la Commission européenne et la Française Christine Lagarde pour celle de la Banque centrale européenne. Ces nominations devront recueillir l’aval du Parlement européen, qui s’est choisi mercredi pour président le social-démocrate italien David Sassoli.

  • Libération de la capitaine du Sea-Watch 3. Une juge italienne a invalidé mardi l’arrestation de la capitaine allemande du navire humanitaire Sea-Watch 3, Carola Rackete, détenue depuis samedi dernier pour avoir accosté sans autorisation sur l’île italienne de Lampedusa afin de permettre aux 42 migrants à bord depuis le 12 juin de débarquer. Carola Rackete a déclaré que cette décision était « une grande victoire pour la solidarité », tandis que le ministre italien de l’Intérieur, Matteo Salvini, a promis d’expulser prochainement la capitaine vers l’Allemagne en raison de sa « dangerosité pour la sécurité nationale ».

  • Baccalauréat. Les 743 000 candidats qui passaient le baccalauréat cette année dans les filières générale, technologique et professionnelle ont reçu leurs résultats hier. Selon des chiffres provisoires obtenus par Le Parisien, le taux de réussite atteint 80,6 % pour le bac général, 77,4 % pour le bac professionnel et 76,1 % pour le bac technologique. Cette session du baccalauréat a été marquée par une grève d’enseignants opposés à la réforme de l’épreuve, qui s’appliquera à partir de la rentrée aux élèves de première.