8 juillet 2019

Ça alors

Les manifestants hongkongais face à la censure chinoise

« Le saviez-vous ? Le mois dernier, trois protestations massives ont eu lieu à Hong Kong, avec au moins 2 millions de personnes dans les rues. N’attendez pas que la liberté disparaisse pour la regretter. » Hier, des messages de ce type ont été transmis aux personnes présentes dans le quartier touristique de Kowloon, à Hong Kong, par des manifestants qui dénoncent depuis avril un projet de loi du gouvernement local prévoyant de faciliter les extraditions vers la Chine continentale. Ces messages ont été propagés grâce à la fonctionnalité AirDrop, développée en 2011 par Apple, qui permet à quiconque l’ayant activée d’envoyer et de recevoir des fichiers par Wi-Fi ou Bluetooth. Les manifestants l’utilisent pour raconter ce qui se passe à Hong Kong aux touristes en provenance de Chine continentale, où l’information est censurée. L’examen du projet de loi a été suspendu le 15 juin, mais les manifestants réclament son abandon.