• Démission de la directrice de cabinet de Rugy. Nicole Klein, la directrice de cabinet du ministre de la Transition écologique, François de Rugy, a démissionné hier soir à la demande du ministre après la publication par Mediapart d’un article révélant qu’elle était depuis 2001 bénéficiaire d’un logement social à Paris alors qu’elle travaillait hors de la capitale entre 2006 et 2018. Mediapart a publié depuis hier plusieurs articles dénonçant les dépenses de fonds publics réalisées pour les dîners de François de Rugy lorsqu’il était président de l’Assemblée nationale entre 2017 et 2018 et la rénovation de son appartement au ministère.

  • Griveaux candidat à Paris. La commission d’investiture de La République en marche a désigné hier soir l’ancien porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux comme son candidat pour les élections municipales à Paris l’an prochain. L’un de ses adversaires, le député de l’Essonne Cédric Villani, a reconnu sa défaite avant même l’annonce du résultat des consultations et a déclaré qu’il s’exprimerait prochainement « sur les perspectives qu’il convient à présent d’ouvrir ».

  • Mort de Vincent Lambert. La famille de Vincent Lambert, un homme tétraplégique en état végétatif depuis un accident de la route en 2008, a annoncé ce matin son décès à l’âge de 42 ans au CHU de Reims. Son médecin avait lancé l’arrêt des traitements le 2 juillet après une ultime décision de la Cour de cassation mettant fin à six ans de recours en justice de la part des parents de Vincent Lambert, qui souhaitaient que leur fils soit maintenu en vie. Le procureur de Reims a annoncé aujourd’hui avoir ouvert une enquête pour vérifier que l’arrêt des traitements a respecté la loi.

  • Agriculture bio. L’Institut national de l’origine et de la qualité, un organisme dépendant du ministère de l’Agriculture, qui gère le logo AB certifiant les produits agricoles biologiques, a décidé que les producteurs français ne pourraient plus commercialiser de légumes d’été bio entre le 21 décembre et le 30 avril. S’ils ont recours à des serres chauffées pour leurs cultures, ils pourront conserver la certification bio, à condition de n’utiliser à l’avenir que des énergies renouvelables.

  • Élection en Algérie. Slimane Chenine, président d’un groupe parlementaire formé par trois partis islamistes d’opposition, a été élu aujourd’hui par un vote à main levée président de l’Assemblée populaire nationale algérienne, poste pour lequel il était l’unique candidat. Son groupe ne compte que 15 députés sur les 462 que rassemble l’hémicycle, mais il a reçu le soutien des deux partis majoritaires, le FLN et le RND, membres de la coalition gouvernementale, qui n’ont finalement pas présenté de candidat. Le précédent président de l’Assemblée, Mouad Bouchareb, avait démissionné le 2 juillet en réponse aux revendications des manifestants qui avaient déjà obtenu le départ du président algérien Abdelaziz Bouteflika le 2 avril.

  • Frictions entre l’Iran et le Royaume-Uni. Le gouvernement britannique a déclaré ce matin que trois navires iraniens avaient tenté hier « d’empêcher le passage » d’un pétrolier britannique dans le détroit d’Ormuz, qui relie le golfe Persique au golfe d’Oman, obligeant la marine britannique à intervenir. Un haut responsable des Gardiens de la révolution, l’armée d’élite de l’Iran, a affirmé aujourd’hui que les États-Unis et le Royaume-Uni regretteraient « amèrement » l’arraisonnement la semaine dernière au large de Gibraltar d’un pétrolier iranien soupçonné de livrer du pétrole à la Syrie en violation des sanctions internationales.