• Lancement du Suffren. En déplacement à Cherbourg, Emmanuel Macron a officiellement « lancé » aujourd’hui, lors d’une cérémonie de fin de travaux, le sous-marin nucléaire d’attaque français Suffren, dont la mise à l’eau est prévue dans plusieurs semaines. Il s’agit du premier sous-marin de nouvelle génération issu du programme Barracuda, conduit par l’entreprise française Naval Group, à laquelle la France a commandé six exemplaires en 2006. Le sous-marin doit être livré en 2020 à la Marine nationale, au lieu de 2017 comme prévu initialement.

  • Démission d’Alexander Acosta. Le secrétaire américain au Travail, Alexander Acosta, a annoncé cet après-midi sa démission à Donald Trump, pour éviter toute « distraction » dans l’ordre du jour du président américain, selon la lettre qu’il lui a adressée et a rendue publique. Alexander Acosta est actuellement critiqué pour la façon dont il a géré l’affaire Jeffrey Epstein, du nom d’un hommes d’affaires américain accusé de « trafic sexuel » de mineures, en 2008 lorsqu’il était procureur fédéral en Floride.

  • Tentative de coup d’État au Soudan. Une « tentative de coup d’État » a été déjouée au Soudan, a annoncé hier soir le général Jamal Omar, l’un des représentants du Conseil militaire de transition au pouvoir dans le pays depuis le coup d’État qui a renversé le président Omar el-Béchir en avril. Il en a imputé la responsabilité à des officiers de l’armée et à des membres des services de renseignement. Vendredi dernier, le Conseil militaire de transition avait trouvé un accord pour diriger le pays pendant une période de transition avec l’Alliance pour la liberté et le changement, à la tête d’un mouvement de contestation civil.

  • Frappes aériennes en Syrie. Antonio Guterres, le secrétaire général de l’ONU, a « fermement » condamné hier les frappes aériennes en cours dans le nord-ouest de la Syrie. Ces raids aériens ont tué aujourd’hui 15 civils, dont six à Idleb, la dernière grande ville contrôlée par l’opposition au régime de Bachar el-Assad, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme, une organisation basée au Royaume-Uni proche de l’opposition et disposant d’un réseau d’informateurs sur le terrain. L’offensive lancée fin avril par le régime syrien avec l’appui de la Russie pour reprendre la province d’Idleb a fait 2 433 morts, selon cette organisation.