12 juillet 2019

C'est leur avis

L’Iran mise sur la crainte d’une guerre

Sur le site d’opinion World Politics Review, l’éditorialiste Frida Ghitis estime que les récentes attaques et menaces de l’Iran dans le golfe Persique ne reflètent pas la volonté du pays de s’engager dans une guerre, mais une tactique pour que les États-Unis mettent un terme à leurs sanctions.

« En faisant monter les enchères, abattant un drone, attaquant des pétroliers et menaçant de fermer un accès vital au pétrole dans le golfe Persique, l’Iran dit au monde, et aux Américains en priorité, qu’ils pourraient faire face à une autre guerre terrible au Moyen-Orient si Trump n’est pas arrêté. […] Trump continue de proférer des menaces, mais il est clair qu’il veut des négociations. […] De plus en plus, Trump semble ne vouloir rien d’autre que d’arrêter le programme d’armement nucléaire de l’Iran, vraisemblablement avec plus de fermeté que le voulait Barack Obama, dans une sorte de “meilleur accord”. L’Iran tente de s’engager dans juste ce qu’il faut de provocations pour maintenir la crainte d’une guerre sans aller jusqu’à déclencher une réponse militaire dévastatrice – tout en espérant que Trump perdra les élections de 2020 et que son successeur allègera les sanctions. » Frida Ghitis