18 juillet 2019

Ça alors

L’épidémie d’Ebola devient une « urgence de santé publique » mondiale

L’Organisation mondiale de la santé (OMS), une agence de l’ONU, a affirmé hier que la « flambée » en République démocratique du Congo (RDC) de la maladie à virus Ebola, une fièvre hémorragique, constituait une « urgence de santé publique de portée internationale » (USPPI). L’USPPI désigne une épidémie qui « constitue un risque pour la santé publique dans d’autres États » du fait de sa possible propagation. L’OMS n’avait déclaré ce type d’urgence qu’à quatre reprises jusqu’ici, la dernière remontant à 2016 et concernant le virus Zika, une infection transmise par des moustiques. L’OMS s’inquiète de l’actuelle pénurie de vaccins contre Ebola et demande aux États et aux laboratoires de prendre « immédiatement » des mesures pour accroître l’approvisionnement. Selon l’OMS, environ 12 nouveaux cas sont actuellement signalés chaque jour et plus de 1 650 personnes sont mortes depuis le 1er août 2018, date de la déclaration de la maladie en RDC.