19 juillet 2019

Tout s'explique

L’augmentation des dépenses de l’Élysée pointée par un rapport

Que constate la Cour des comptes au sujet du budget de l’Élysée ?

La Cour des comptes, chargée du contrôle de la dépense publique, a rendu hier son rapport annuel sur la gestion budgétaire de la présidence de la République. Elle note qu’un accroissement des dépenses de l’Élysée a conduit à un déficit de 3,8 millions d’euros en 2018, contre 0,01 million d’euros en 2017. L’institution de contrôle explique que l’augmentation des charges de la présidence de la République est principalement due à une hausse des dépenses de personnel et des frais de déplacement. Le montant total des rémunérations des agents de l’Élysée, au nombre de 816 fin 2018, a augmenté de 4,2 % au cours de l’année. Si Emmanuel Macron a effectué l’an dernier 135 déplacements, contre 198 pour François Hollande et lui en 2017, le coût total de ces voyages a augmenté de 13 % en raison « du nombre d’étapes pendant les voyages officiels, de leur durée et de l’éloignement des destinations ».

Comment le budget de la présidence de la République est-il établi ?

La dotation annuelle de la présidence de la République fait chaque année l’objet d’un vote du Parlement dans le cadre du projet de loi de finances. Elle est passée de 112,3 millions d’euros en 2011, lorsque Nicolas Sarkozy était à l’Élysée, à 100 millions d’euros en 2015, 2016 et 2017, pendant le mandat de François Hollande, selon des chiffres disponibles sur le site du Sénat. Elle a de nouveau augmenté pour atteindre 103 millions d’euros en 2018, sous la présidence d’Emmanuel Macron. Le montant est resté le même pour 2019. Le gouvernement s’est justifié par la nécessité de « faire face aux enjeux importants en matière de sécurité », celle des personnes, des biens, mais aussi des systèmes informatiques et de télécommunication. Le budget de l’Élysée atteint près de 107 millions d’euros pour 2019 en ajoutant près de 4 millions d’euros financés par les recettes propres, comme les loyers perçus pour les logements dont la présidence est propriétaire.

Quel est le rôle de la Cour des comptes ?

Composée de magistrats inamovibles, la Cour des comptes est une juridiction financière dont la mission est de « s’assurer du bon emploi de l’argent public » et d’en « informer les citoyens », comme elle l’explique sur son site internet. Depuis 2009, s’est ajouté à ses missions le contrôle annuel des comptes et de la gestion des services de la présidence de la République. Depuis l’an dernier, elle procède en outre à un contrôle spécifique des dépenses résultant de l’activité du conjoint du président de la République. Une charte de transparence publiée en août 2017 définit les missions de ce conjoint – en l’occurrence, Brigitte Macron. L’épouse du chef de l’État ne bénéficie d’aucune rémunération ni de budget propre, mais deux conseillers du président et un secrétariat sont mis à sa disposition et elle est protégée par les services de sécurité de la présidence.