• Les pratiques commerciales d’E. Leclerc. Le ministère de l’Économie a annoncé aujourd’hui assigner quatre entités du mouvement E. Leclerc, une coopérative de la grande distribution, pour des pratiques commerciales abusives. S’appuyant sur une enquête de son service de répression des fraudes (DGCCRF), le ministère accuse E. Leclerc d’avoir utilisé sa centrale d’achat belge pour « contourner la loi française et imposer des baisses de tarifs très importantes, sans aucune contrepartie, à certains de ses fournisseurs » et réclame une amende de 117,3 millions d’euros.

  • Aides agricoles face à la sécheresse. Le ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume, a annoncé hier dans une interview au journal Le Parisien que le gouvernement allait demander le versement anticipé d’une partie des aides européennes liées à la politique agricole commune pour aider les agriculteurs affectés par la sécheresse. Il a précisé que la France demanderait que 70 % des aides soient versées mi-octobre, contre 50 % habituellement, et que cela représenterait « un milliard d’euros d’avance de trésorerie supplémentaire ».

  • Hulot contre le Ceta. Dans une lettre ouverte publiée aujourd’hui sur le site de Franceinfo, l’ancien ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot, a appelé les députés à avoir « le courage de dire non » au Ceta, le traité de libre-échange entre le Canada et l’Union européenne sur lequel ils doivent voter demain. Il reconnaît ne pas avoir réussi, lors de son passage au gouvernement, à obtenir les « garanties nécessaires » permettant de s’assurer que le traité ne permettrait pas l’importation dans l’UE de pratiques agricoles comme les farines animales et de nouveaux OGM.

  • Heurts à Hong Kong. Pour le septième week-end d’affilée, une manifestation a réuni à Hong Kong plusieurs dizaines de milliers de personnes – 430 000 manifestants, selon les organisateurs – pour réclamer davantage de démocratie. Le bureau de liaison du gouvernement chinois dans le territoire a été la cible de jets d’œufs et de graffitis tandis que des manifestants ont été attaqués par des hommes armés vêtus de blanc qu’un député de l’opposition, Lam Cheuk-ting, a qualifiés de membres du crime organisé.

  • Législatives en Ukraine. Le parti du président ukrainien, Volodymyr Zelensky, un ancien comédien élu chef de l’État en avril, est arrivé en tête des élections législatives organisées hier avec 42 % des suffrages, selon des résultats officiels partiels. Il a devancé le parti prorusse Plateforme d’opposition-Pour la vie, qui obtient 13 % des voix, et le parti de l’ancien président Petro Porochenko, qui chute à 8 %.

  • Victoire insuffisante au Japon. La coalition de partis au pouvoir au Japon a remporté hier les élections sénatoriales en obtenant 71 sièges sur les 124 en jeu. Cette victoire ne lui permet cependant pas d’obtenir la majorité des deux tiers qu’espérait le Premier ministre, Shinzo Abe, pour faire réviser la Constitution du pays et supprimer l’article par lequel le Japon déclare renoncer à la guerre.