23 juillet 2019

Tout s'explique

Boris Johnson élu pour remplacer Theresa May

Comment Boris Johnson a-t-il été élu pour succéder à Theresa May ?

Boris Johnson a été élu aujourd’hui dirigeant du Parti conservateur britannique, en réunissant 66 % des suffrages, contre 34 % pour son opposant Jeremy Hunt, lors d’un scrutin au cours duquel étaient invités à participer les 180 000 membres du parti. En tant que remplaçant de Theresa May à la tête du parti majoritaire à la Chambre des communes, il doit être chargé dès demain par la reine de constituer un nouveau gouvernement et être nommé Premier ministre. Theresa May avait annoncé fin mai sa démission. Les candidatures pour la direction du parti ont été déposées la semaine du 10 juin, puis les 313 députés conservateurs ont été chargés de voter à bulletin secret pour les départager jusqu’à ce qu’il ne reste plus que deux candidatures, soumises au vote par correspondance des membres du parti.

Quel a été son parcours politique ?

Ancien journaliste politique, correspondant pour le quotidien Daily Telegraph à Bruxelles de 1989 à 1994, Boris Johnson a commencé sa carrière politique en étant élu député conservateur à la Chambre des communes en 2001, puis réélu en 2005. Il a ensuite été élu en 2008 à la mairie de Londres, qu’il a dirigée pendant huit ans. Il s’y est fait remarquer notamment pour avoir engagé des investissements dans les infrastructures de logement et de transport, allégé la fiscalité des plus riches, mis en place des vélos en libre-service, encouragé les entreprises de la capitale à augmenter le salaire minimum et pour l’accueil en 2012 des Jeux olympiques. De juillet 2016 à juillet 2018, il a fait partie du gouvernement de Theresa May au poste de ministre des Affaires étrangères. Il a finalement démissionné de ce poste en raison de son opposition aux négociations engagées par Theresa May avec l’UE sur le Brexit.

Quelles sont ses positions sur le Brexit ?

En 2016, moins de deux jours après l’annonce du référendum proposé par le Premier ministre conservateur David Cameron, Boris Johnson avait déclaré qu’il ferait campagne en faveur du Brexit : « Je ferai campagne pour sortir de l’UE parce que je veux un meilleur contrat pour le peuple de ce pays, pour qu’il économise de l’argent et reprenne le contrôle ». Boris Johnson est depuis l’un des représentants d’un « Brexit dur », c’est-à-dire qu’il est partisan d’un Brexit sans accord, plutôt que d’un Brexit avec un accord ne le satisfaisant pas. Lors d’un discours prononcé aujourd’hui, il a déclaré que le Brexit aurait bien lieu le 31 octobre, la dernière date de sortie négociée entre l’UE et le Royaume-Uni. Il entend tout de même renégocier avec l’UE un accord plus favorable au Royaume-Uni. Par trois fois, le Parlement britannique a rejeté le texte négocié par Theresa May.