24 juillet 2019

C'est leur avis

Des gardiens d’un système à court d’arguments

L’invitation de la jeune militante écologiste suédoise Greta Thunberg à l’Assemblée nationale hier a suscité des appels au boycott de la part de députés LR et RN. Sociologue spécialiste de l’écologie politique, Erwan Lecœur y voit dans Les Inrocks une posture idéologique figée.

« Il semble assez clair que la droite la plus dure a décidé de réagir de façon agressive et caricaturale à tout ce qui n’entre pas dans son logiciel de pensée, qui date du milieu du XXe siècle, et ceci pour des raisons à la fois d’incapacité à comprendre le monde et ses évolutions, mais aussi pour des raisons de posture intellectuelle. Cette tendance politique a toujours considéré que l’ordre venait du respect des vieilles idées et que les jeunes n’avaient pas voix au chapitre. […] Il y a sans doute quelque chose d’un peu méprisant derrière ce refus d’entendre la voix d’une jeune femme qui ne correspond pas à leurs critères habituels de représentativité sociale et politique. […] On sent bien que les gardiens du système climaticide ne trouvent plus d’arguments pour défendre leurs positions, leur mode de vie, voire parfois leurs privilèges. » Erwan Lecœur