29 juillet 2019

Tout s'explique

Arrestations massives en Russie

Comment s’est déroulée la manifestation de samedi à Moscou ?

Plusieurs milliers de personnes se sont réunies samedi à Moscou pour dénoncer les conditions dans lesquelles s’organise la prochaine élection du Parlement de la capitale russe, prévue le 8 septembre. Plusieurs figures de l’opposition avaient appelé à ce rassemblement, non autorisé par les pouvoirs publics, comme Alexeï Navalny, arrêté mercredi dernier et condamné à 30 jours de prison pour « infraction répétée aux règles d’organisation des manifestations ». Selon la police municipale, 1 074 personnes ont été arrêtées, sur 3 500 participants. L’ONG russe OVD-Info, spécialisée dans le suivi des manifestations, dénombre pour sa part 1 373 personnes arrêtées samedi et rapporte plusieurs faits de violence à l’égard des manifestants. La haute représentante de l’UE pour les Affaires étrangères, Federica Mogherini, a dénoncé un « usage disproportionné » de la force.

De quelle façon le scrutin local est-il organisé ?

Les élections du 8 septembre visent à renouveler les 45 sièges du Parlement régional de Moscou. Pour se présenter, les candidats indépendants doivent recueillir les signatures de soutien de 3 % des électeurs de la circonscription dans laquelle ils souhaitent se présenter. Le 16 juillet, la Commission électorale moscovite a validé les candidatures de 233 personnes et a déclaré invalides les candidatures de 57 autres, dont plusieurs figures connues de l’opposition, comme le député local Ilya Iachine. La plupart d’entre elles ont dénoncé une procédure de vérification opaque. Au moins 22 500 personnes, selon l’ONG White Counter, spécialisée dans le comptage des manifestants, ont manifesté le 20 juillet pour réclamer des élections libres, lors d’un rassemblement autorisé cette fois. Il s’agissait de la plus grande mobilisation politique depuis 2011, lorsque des manifestations avaient été organisées pour dénoncer la candidature de Vladimir Poutine à l’élection présidentielle.

Dans quel état se trouve l’opposant Alexeï Navalny ?

Emprisonné depuis mercredi dernier, l’opposant Alexeï Navalny a été conduit à l’hôpital hier après avoir été victime d’abcès sur le cou, le torse, le dos et les coudes ainsi que d’un gonflement des paupières, des symptômes décrits comme une « grave affection allergique » par les autorités. Il est retourné dans sa cellule aujourd’hui. Selon les déclarations d’un des médecins l’ayant pris en charge, Alexeï Navalny souffre d’une dermite de contact, soit une réaction cutanée liée à l’exposition à des substances allergènes. Deux de ses médecins personnels remettent en cause ce diagnostic et ont collecté des échantillons de ses cheveux et de ses vêtements pour vérifier s’il a été exposé à des composants chimiques. Alexeï Navalny avait souhaité se présenter à l’élection présidentielle de 2018, mais il avait été déclaré inéligible jusqu’en 2028 à la suite d’une condamnation.