2 août 2019

C'est leur avis

L’UE mise à l’épreuve par les menaces de Johnson

Les menaces du Premier ministre britannique, Boris Johnson, de conclure un Brexit sans accord le 31 octobre mettent à l’épreuve la position jusqu’ici unifiée des pays membres de l’UE, estime l’éditorialiste de Bloomberg Lionel Laurent.

« Johnson refusant même de rencontrer ses homologues européens jusqu’à ce qu’ils acceptent ses conditions, c’est à son conseiller David Frost qu’il revient de transmettre son message à Bruxelles. Il déclare qu’il ne faut avoir “aucun doute” sur le fait que les menaces de no-deal de Johnson sont réelles. À première vue, il semble que cette stratégie n’aboutira à rien. Le Parlement britannique est divisé, la majorité de Johnson est extrêmement mince et sa stratégie de la corde raide fait baisser le cours de la livre. […] Néanmoins, la position unifiée de l’UE sur le Brexit, jusqu’ici impressionnante, va être mise à l’épreuve par la montée en puissance délibérée des menaces de no-deal de Johnson. Ce n’est pas de la propagande de Brexiter : l’impact économique d’un départ du Royaume-Uni sans accord irradie comme une carte de chaleur, avec une Europe occidentale beaucoup plus touchée que le reste du bloc. » Lionel Laurent