5 août 2019

C'est leur avis

Donald Trump et la tuerie d’El Paso

Au moins 21 personnes ont été tuées samedi à El Paso, dans l’État américain du Texas, par un homme blanc soupçonné d’avoir publié quelques heures auparavant sur Internet un manifeste précisant que cette attaque était « une réponse à l’invasion hispanique du Texas ». Dans le Guardian, David Schanzer, professeur à l’université Duke et spécialiste du terrorisme, juge que Donald Trump est en partie responsable de ce passage à l’acte.

« Il n’est pas nécessaire d’appeler ouvertement à la violence pour inciter un extrémiste à devenir violent. Le plus souvent, ces personnes passent de l’état passif de sympathisant d’une cause à celui de tueur lorsque leurs revendications politiques sont médiatisées et que leurs ennemis sont déshumanisés. Alors, quand Trump va sur Twitter ou à la télévision pour qualifier les migrants d’“envahisseurs” et les déshumanise en suggérant qu’ils “infestent” l’Amérique, il pousse les individus qui se sentent menacés à agir par leurs propres moyens en utilisant la violence. » David Schanzer.