12 août 2019

Tout s'explique

Le suicide de Jeffrey Epstein fait polémique aux États-Unis

Qu’est-ce que l’affaire Jeffrey Epstein ?

L’homme d’affaires américain Jeffrey Epstein, dont la fortune était d’environ 550 millions de dollars selon des documents judiciaires, a été retrouvé mort en prison samedi. Selon le New York Times, le financier âgé de 66 ans s’est pendu dans sa cellule. Il avait été arrêté le 6 juillet par la police fédérale américaine. Inculpé pour exploitation sexuelle de mineures et pour association de malfaiteurs en vue d’exploiter sexuellement des mineures, il risquait 45 années d’emprisonnement. La justice l’accusait d’avoir eu des relations sexuelles en échange d’argent entre 2002 et 2005 avec plusieurs dizaines de mineures, dont certaines âgées de 14 ans, dans ses résidences de New York et de Palm Beach, en Floride. Il était également soupçonné d’avoir payé certaines victimes pour qu’elles lui trouvent d’autres filles.

Quelles conséquences concrètes cette affaire a-t-elle déjà entraînées ?

En 2008, l’homme d’affaires avait déjà été accusé de faits similaires en Floride. Alors qu’il risquait une peine de prison à perpétuité, il avait obtenu une peine réduite de 18 mois de prison et des aménagements de peine en acceptant de plaider coupable, ce qui lui avait évité un procès. Cette première affaire a provoqué la démission il y a un mois du secrétaire américain au Travail Alexander Acosta. Il a quitté son poste en raison des critiques dont il a fait l’objet pour avoir offert à Jeffrey Epstein un accord jugé trop favorable lorsqu’il était procureur en Floride en 2008. Marlène Schiappa, secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes, et Adrien Taquet, secrétaire d’État à la Protection de l’enfance, ont réclamé aujourd’hui l’ouverture d’une enquête en France. « L’enquête américaine a mis en lumière des liens avec la France », affirment-ils dans un communiqué. Jeffrey Epstein était propriétaire d’un appartement à Paris.

Pourquoi cette mort suscite-t-elle des soupçons ?

« De graves irrégularités » ont été relevées à la prison fédérale où a été retrouvé mort samedi matin Jeffrey Epstein, a déclaré cet après-midi le secrétaire américain à la Justice, William Barr. La police fédérale américaine et le département de la Justice ont ouvert une enquête pour déterminer si les procédures de surveillance ont été respectées. L’homme d’affaires avait déjà été retrouvé le 23 juillet allongé par terre dans sa cellule avec des marques sur le cou, après ce qui avait été présenté comme une possible tentative de suicide. La mort de Jeffrey Epstein empêche la tenue de son procès et d’éventuelles révélations sur un réseau pédophile, ce qui a nourri de nombreuses théories évoquant un complot. Donald Trump, qui a lui-même fréquenté par le passé Jeffrey Epstein, a relayé un message accusant l’ancien président américain Bill Clinton d’avoir eu intérêt à voir le financier disparaître.