16 août 2019

C'est leur avis

Hong Kong, une inquiétude de plus envers la Chine

Après deux mois de contestation à Hong Kong contre le pouvoir exécutif, plusieurs centaines de membres des forces de l’ordre chinoises ont défilé hier dans un stade de Shenzhen, à quelques kilomètres de la frontière de Hong Kong. Rédacteur en chef à La Croix, Jean-Christophe Ploquin estime que le refus du dialogue de la part de la Chine s’inscrit dans une évolution préoccupante de la politique chinoise.

« Il faut espérer que le dialogue finira par se nouer, mais ce n’est pas simple, car pour le Parti communiste chinois et son secrétaire général Xi Jinping, l’enjeu dépasse largement Hong Kong. Pour eux, seul un pouvoir non démocratique, autoritaire et hégémonique est capable d’assurer le regain de puissance de leur pays, géant comptant 1,3 milliard d’habitants. Ils voient la révolte à Hong Kong comme une contestation de leur modèle. […] Cette puissance en expansion ne se montre guère regardante sur les méthodes quand ses intérêts – toujours plus nombreux – sont en jeu. Vu d’Europe, on observe avec une inquiétude croissante son contrôle de plus en plus étroit sur sa population, ses stratégies commerciales déloyales, ses opérations navales provocatrices envers ses voisins… Il faudra réagir vite et collectivement à cette évolution. » Jean-Christophe Ploquin