22 août 2019

Ça alors

Des marges plus élevées sur les fruits et légumes bio

Les enseignes de grande distribution (supermarchés, hypermarchés) réalisent des marges nettement plus élevées sur les fruits et légumes bio que sur ceux issus de l’agriculture utilisant des produits chimiques, selon une étude publiée aujourd’hui par l’association de consommateurs UFC-Que choisir. Selon des prix relevés entre mai 2018 et mai 2019 sur 24 types de fruits et légumes, l’association a constaté en moyenne une marge brute 75 % plus élevée sur les produits bio. Elle atteint même 165 % sur les poireaux et 149 % sur les pommes Golden. « La grande distribution nous répond que c’est parce que le bio pourrit plus vite, explique à Brief.me Olivier Andrault, chargé de mission alimentation à l’UFC-Que choisir, mais elle applique surtout des marges élevées sur les produits les plus consommés, comme les pommes et les tomates, ce qui les rend inaccessibles aux ménages les plus modestes. »