2 septembre 2019

Ça alors

L’Argentine se défend face à une crise économique

Le gouvernement argentin a publié hier un décret instaurant un contrôle des changes jusqu’à fin décembre pour les entreprises exportatrices et les particuliers, afin de limiter le recours à des devises étrangères dans le pays. Le peso argentin a perdu plus de 20 % de sa valeur par rapport au dollar depuis le 11 août, date de la défaite du président libéral actuel, Mauricio Macri, aux élections primaires en vue de l’élection présidentielle d’octobre. Les prix ont augmenté de 54 % ces 12 derniers mois en Argentine, dont l’économie est en récession depuis l’an dernier, selon l’institut national de statistiques du pays. Après avoir obtenu en 2018 un prêt de 57 milliards de dollars de la part du Fonds monétaire international, un organisme international chargé de venir en aide aux pays connaissant des difficultés financières, le pays a demandé mercredi un rééchelonnement de cette dette.