• Ouragan Dorian. L’ouragan Dorian, qui a atteint dimanche les Bahamas, dans le nord des Caraïbes, a fait au moins 30 morts, selon un bilan provisoire communiqué vendredi par le Premier ministre de l’archipel, Hubert Minnis. Selon lui, Marsh Harbour, la troisième ville du pays, a été détruite à 60 %. Les Nations unies avaient estimé mercredi qu’environ 70 000 personnes avaient « besoin d’une aide immédiate ».

  • Nominations au gouvernement. L’Élysée a annoncé mardi la nomination de Jean-Baptiste Djebbari au poste de secrétaire d’État chargé des Transports et l’entrée au gouvernement du haut-commissaire aux Retraites, Jean-Paul Delevoye. Député La République en marche de la Haute-Vienne, Jean-Baptiste Djebbari, 37 ans, a travaillé à la direction générale de l’Aviation civile, l’administration chargée de réglementer l’aviation civile, et a été pilote de ligne. Jean-Paul Delevoye, 72 ans, sera chargé de mettre en œuvre la réforme des retraites, visant à instaurer un « système universel » pour mettre fin aux 42 régimes spéciaux.

  • Projet de loi retiré à Hong Kong. La dirigeante de l’exécutif hongkongais, Carrie Lam, a annoncé mercredi l’abandon – et non plus la simple suspension – du projet de loi visant à faciliter l’extradition de personnes vers certains pays tiers et vers la Chine continentale. Ce retrait est l’une des cinq revendications portées par l’organisation Front civil des droits humains, à l’origine du mouvement de contestation qui se déroule depuis trois mois dans le territoire. Des milliers de Hongkongais ont de nouveau manifesté hier soir.

  • Gouvernement en Italie. Le chef du gouvernement italien, Giuseppe Conte, et les membres de son nouveau gouvernement, issu d’une coalition entre le Mouvement 5 étoiles (M5S, antisystème) et le Parti démocrate (PD, centre gauche), ont prêté serment jeudi devant le président, Sergio Mattarella. La nouvelle équipe est composée de 21 ministres, dont 10 sont issus du M5S, 10 du centre gauche (neuf pour le PD, un pour le parti Libres et égaux) et une sans étiquette. Leur programme commun comporte 26 engagements, dont l’instauration d’un salaire minimum et la prise en compte de la protection de l’environnement dans les plans d’investissement public.

  • Loi contre le « no deal ». Par un vote de la Chambre des communes mercredi, puis de la Chambre des lords hier, le Parlement britannique a adopté, contre l’avis du gouvernement, une loi obligeant le Premier ministre, Boris Johnson, à demander à l’UE un nouveau report du Brexit au 31 janvier 2020 si aucun accord de retrait n’était conclu avec l’UE avant le 19 octobre. Opposé à ce report, Boris Johnson a demandé mercredi soir à la Chambre des communes de voter en faveur de l’organisation d’élections législatives, mais sa motion, qui devait recueillir au moins deux tiers des votes pour être adoptée, a été rejetée.