10 septembre 2019

Ça peut servir

Éviter les échanges impulsifs et violents en ligne

Les échanges des adolescents sur les messageries instantanées et les réseaux sociaux peuvent être d’une grande violence verbale, constate dans le Washington Post la psychothérapeute pour enfants et adolescents, Katie Hurley. Pour leur faire prendre conscience de la dureté des messages qu’ils envoient parfois, elle les invite à lire à voix haute les phrases qu’ils ont échangées en ligne. Elle conseille de prendre cette habitude avant d’envoyer les messages. Pour éviter les échanges impulsifs, elle suggère d’écrire les messages d’abord dans une application de prise de notes, de les relire et ensuite seulement de les envoyer par messagerie ou sur les réseaux sociaux. Ce conseil ne vaut probablement pas que pour les adolescents.